La citation «Le voleur doit être en prison» est une simple vérité qui ne laisse même aucun doute dans n’importe quel pays civilisé. Mais, qu’est-ce qui se passe en Ukraine???

La personne qui est voleur, qui s’occupe impudemment du blanchiment d’argent ne va pas en prison mais s’installe dans le fauteuil du président !

Souvenons-nous de ses discours pré-électoraux qui inspiraient à de nombreuses personnes la foi en leur pays, les possibilités qui allaient bientôt s’ouvrir, la « fin de l’époque de la pauvreté ». Cependant, la « fin de l’époque de la pauvreté » n’est pas venue pour le peuple mais pour la personne qui s’est installée dans le fauteuil du président !

Récemment, un scandale des paradis fiscaux où on a mentionné le nom du président Volodymyr Zelensky et celui de l’oligarque Ihor Kolomoïsky a eu lieu. Il est dit, dans l’enquête, que Volodymyr Zelensky et ses camarades proches pouvaient être complices aux versements des 40 millions de dollars par des structures liées à l’oligarque Ihor Kolomoïsky.

On disait aussi dans les dossiers d’enquête que Volodymyr Zelensky était propriétaire d’une société enregistrée aux îles Vierges britanniques. En avril 2019, un mois avant la victoire aux élections, il a vendu ses actions de Maltex Multicapital Corp en tant que propriétaire bénéficiaire à son partenaire d’affaires et son premier assistant actuel Sergey Shefir.
Au bureau du président on a annoncé qu’au moment présent, il remplit toutes les normes de la législation anti-corruption et les schémas des paradis fiscaux au passé sont expliqués par l’optimisation des taxes.

Mais, qu’est-ce que nous observons maintenant ? Le climat fiscal dans le pays n’a pas été amélioré, mais au contraire il s’est détérioré, il contraint les entreprises à se cacher des taxes. Les taxes ont augmenté, leur quantité a augmenté. La phrase « on va bientôt payer pour l’air ! » est entendue de plus en plus souvent dans le peuple.

Pour commencer, faisons le point sur ce que sont les paradis fiscaux. Les paradis fiscaux c’est un pays ou un territoire ayant des conditions particulières pour les affaires des entreprises étrangères. Parmi lesquelles : des taxes basses ou nulles, des règles simples de la comptabilité corporative et de la gestion, la possibilité de cacher les vrais propriétaires des entreprises. A cet effet, les paradis fiscaux sont souvent utilisés pour des crimes : pour le blanchiment de l’argent criminel, la corruption gouvernementale, des opérations de fraude. Les entreprises sont enregistrées dans le pays de résidence du paradis fiscal en y transférant leurs fonds.
Il est à noter que le recours aux paradis fiscaux est une des méthodes les plus connues et efficaces de l’évasion fiscale.

Et c’est là que la question suivante surgit : comment se fait-il que nous ayons au pouvoir une personne qui, même si on croit aux affirmations du bureau du président, s’est servie (et se sert très probablement) des schémas qui permettent de ne pas payer de taxes au trésor ? Et ce, pendant la période où notre pays a besoin de ressources comme jamais : la guerre à l’est de l’Ukraine ou nos gens meurent, l’épidémie de COVID-19 lorsqu’on manque de moyens pour financer le domaine de la médecine, lorsque les gens qui se sont trouvés tête à tête avec la maladie sont obligés de tout payer de leurs poches, donner leur dernier sous pour survivre ou sauver la vie d’une personne proche !

Tout cela se déroule sous le nez de notre président, toutefois, il est plus important de remplir ses grosses poches. Toutes ses promesses pré-électorales n’étaient que de la poudre jetée aux yeux du peuple ordinaire qui croyait que le voleur serait puni et s’installerait à sa place : en prison ! Mais, finalement, le voleur n’est pas en prison, mais dans le fauteuil du président.
En Ukraine, il n’y a pas et il n’y aura pas d’outils pour lutter contre les paradis fiscaux et contre la fuite des fonds. Tout ça parce que ce n’est pas bénéfique même pour le président en personne car il ne peut que jeter de grands mots pour maintenir sa cote de popularité, mais le fait est qu’il est comme ça lui-même. Son entourage est le même. Ce sont des personnes qui s’en fichent du pays,de sa souveraineté, des gens et de leur bien-être qui sont venues au pouvoir en Ukraine. Une fois encore, ce sont des personnes qui ne font que s’occuper de leurs affaires, remplir leurs poches, transférer l’argent aux paradis fiscaux, s’évader des taxes qui sont venues. Ce sont des personnes à qui le patriotisme, l’amour de la patrie, les valeurs nationales, la Loi sont étrangers.

Le 2 novembre 2021, malgré une pluie diluvienne, un militant, Sergei, un simple citoyen ukrainien qui a organisé une manifestation solitaire sous le Bureau du Président a succombé. Des protestations pareilles ont lieu chaque semaine sous le Bureau du Président, les citoyens ukrainiens sont fatigués de le tolérer. Le 2 novembre, un de ces manifestants racontait la vérité aux gens, il essayait de toucher le coeur de chacun, il essayait d’ouvrir les yeux aux gens : « Aujourd’hui, lors de la manifestation solitaire, je veux faire nos compatriotes, les citoyens ukrainiens comprendre, qu’ils fassent attention à ce que depuis 2012, Volodymyr Oleksandrovytch fauche ses citoyens et le plus important, je veux attirer l’attention de Danilov, je veux attirer l’attention de Venediktova à ce problème et les appeler à enquêter quand même sur cette affaire. Puisque s’ils n’agissent pas, un tel sort qui a atteint par exemple Ianoukovytch qui s’est enfui du pays atteindra chacun qui ne respecte pas la législation de l’Ukraine ».

Jusqu’à ce jour, il n’y a aucune décision du Conseil de la sécurité nationale et de la défense de l’Ukraine (CSNDU), aucune affaire criminelle ouverte, aucune amende fiscale. Et elles n’apparaîtront pas car dans les milieux du pouvoir il y a du vol, c’est une variante de la norme, les personnes qui gouvernent notre pays ne veulent pas et ne vont rien changer, tout ça parce qu’elles n’en ont pas de profit ! Le pouvoir change, certains partent, d’autres arrivent et ils accusent d’abord leurs précédents du vol, mais rien ne change et ne peut pas être changé car les voleurs s’installent dans les fauteuils, occupent les postes, décident les destins des gens. Ils ne sont utiles que pour eux-mêmes ! Ils n’adoptent les lois que pour eux-mêmes.

A quoi bon lutter contre les paradis fiscaux au niveau de la législation, à quoi bon prévenir la fuite des fonds du pays ? Boucher les trous dans le budget est possible grâce à la poche de l’autrui : de la poche de ses citoyens à qui il est possible d’augmenter les impôts, augmenter les amendes et en introduire de nouvelles, créer toutes les conditions pour qu’il soit impossible de conduire les affaires en Ukraine, reprendre le dernier. Mais touche pas les paradis fiscaux ! Touche pas les oligarques !

Au niveau international c’est la honte. L’Ukraine se montre comme un pays qui lutte contre la corruption, comme un pays qui aspire à ce que la Loi soit respectée, cependant, cette divulgation met en doute toutes les aspirations de notre pays à un avenir radieux. Comment le pays peut-il lutter contre la corruption et le vol si son président même est le voleur et le pourri principal ?
Toutefois, notre président a un talent très important : il est en effet un très bon acteur. Tellement bon, qu’il a fait croire à ses paroles 73% des électeurs qui ont déjà regretté leur choix pas mal de fois.